Pour le Québec : livraison en 48h à 7.99$ ou gratuit à partir de 85$ avant taxes. Pour le Québec : livraison en 48h à 7.99$ ou gratuit à partir de 85$ avant taxes.
Fabriquer de l'encre de baies

Cynthia Tellier Champagne Artiste de la nature.

« La confection d'encre confère une vibrance au dessin parce que toutes les intentions, de la cueillette à la production, vibrent vers un seul but commun : la beauté »

La saison estivale regorge d'abondance. Elle est propice à la fabrication de matériaux créatifs en vue de la saison froide qui nous accompagne, plutôt, dans nos moments d'intériorisation et de production.

Juillet et août sont des mois de prédilection pour faire le plein de baies sauvages : bleuets, mûres, framboises noire, raisins d'Amérique, sureau, etc. Si vous avez accès à une forêt, profitez de ce projet pour faire une belle excursion en nature. Autrement, c'est une merveilleuse occasion pour visiter vos producteurs locaux.

L'encre naturelle est essentiellement un liquide coloré qui va se fixer à la fibre de votre papier. Voici quelques indications qui vous permettront d'obtenir l'encre de fruits la plus résistante possible.

La préparation

Récolte

Choisir des fruits bien mûrs pour pouvoir extraire plus de colorant. Ils seront plus juteux.

Les colorants végétaux sont coquins. Comme l'adage le dit bien : «l'habit ne fait pas le moine.» Ne vous fier pas à leur peau pour déterminer la couleur de l'encre. Saviez-vous que le bleuet peut donner une coloration verte, que certains types de canneberges donneront une coloration orange et que la framboise noire donne une magnifique violet? Pour vous aider à reconnaître les baies sauvages de notre beau paysage québécois, vous pouvez consulter ce document de l'Université Laval sur les fruits indigènes. 

Ingrédients

  • Une tasse de baies
  • Alun en solution dans l'eau distillée (200g/litre ou 50g/tasse)
  • Benzoate de sodium ou autre bio-conservateur

Outils

  • Un congélateur
  • Un contenant (fabrication)
  • Un entonnoir
  • Une cuillère à thé
  • Une passoire à mailles fines en métal
  • Un pot hermétique (conservation) 

La fabrication

1- La cueillette 

2- Congeler les baies

À la congélation, l'eau des baies prend de l'expansion et se cristallise. En décongelant, cela a pour effet de briser les cellules du fruit. Ils deviennent alors mous et juteux. Leur jus colorant est beaucoup plus facile à extraire.

3- Écraser et filtrer

Installer l'entonnoir sur votre contenant. Ce n'est pas nécessaire si votre plat est plutôt large. Ensuite, déposer les baies dans la passoire métallique à maille fine et écraser avec le dos de la cuillère pour extraire tout le jus. Si vous avez une passoire en plastique, écraser au pilon et au mortier avant d'extraire le jus. Ce jus sera votre base d'encre.

Avec les fruits, cette technique est idéale, puisque la cuisson des fruits peut donner de mauvais résultats. Si on fait trop chauffer le fruit, sa pectine va se gélifier et rendre votre encre collante au toucher.

4- Mordant, ph et conservation

Pour mordancer, c'est à dire fixer la couleur au papier, on utilise la solution d'alun. Calculer le volume de votre jus colorant de baies. Ajouter l'équivalent de 10% de ce volume de la solution d'alun. 

Si vous avez un ph mètre ou des bandes de papier tournesol, vous pourriez ajuster le ph pour ne pas détériorer le papier. C'est une étape très importante pour bien conserver dans le temps.

Pour la conservation, ajouter 0.5 à 1% de benzoate de sodium par rapport au poids de votre encre.


Entreposage

Entreposer dans un contenant hermétique dans un endroit frais et noir. Les pots ambrés sont tout indiqués pour ce projet, mais pas essentiel.

Notes

  • Les colorants végétaux n'ont pas une aussi grande résistance au soleil que les pigments. L'alun vient améliorer la résistance du colorant et aide à le fixer au papier.
  • Vous pourriez ajouter 1/2 c. à thé de gomme arabique (optionnel), utiliser de la racine de guimauve ou de la gomme de cerisier pour changer sa texture.
  • Brasser avant chaque utilisation. 
  • Pour augmenter la saturation, ouvrir le pot et couvrir d'un linge propre et sec pour laisser évaporer une portion d'eau. Cela aura pour effet de concentrer la coloration. Ceci dit, cette technique n'est pas essentielle pour toutes les encres. Par exemple, celle de framboises noires est assez saturée pour être utilisée comme cela.

 

Image : encre de framboises 

Ajouter un commentaire